« Il Était Une Fois 1720… La Ciotat »

" Les Vilains de Pigouli " La sélection de Klibi Sabri Photographies

Le 25 mai 1720, le Grand Saint Antoine entre dans le port de Marseille avec à son bord un passager clandestin : la peste. En quelques mois, la peste noire décime toute la Provence – plus de 100 000 morts. La Ciotat se préserve du terrible fléau grâce au courage de ses femmes, à des mesures sanitaires strictes – distribution de billets de santé, contrôle sanitaire aux portes de la cité fortifiée, prestation de serment des capitaines de vaisseaux.. Le port devient entrepôt de commerce. La Ciotat ravitaille Marseille et la Provence. Les bateaux chargés de blé offrent ainsi le pain et l’espérance d’un jour meilleur. L’Abbé de Saint-Victor, craignant pour sa santé, fait savoir qu’il arrive à La Ciotat, il est accueilli avec les honneurs d’un Seigneur. En 1721, l’Évêque de Marseille permet aux Ciotadens de fêter Saint-Roch, protecteur invoqué lors des épidémies de peste. A ce jour, le 16 août est Fête de la Ville et célèbre toujours son sauveur.

Les personnages historiques, en costume d’époque, vous invitent au voyage.
Camps de vie, tableaux vivants et spectacles de rue sont à découvrir au village.

Le spectacle historique rassemble 350 acteurs – figurants et artistes. Rythmés par une émouvante bande musicale et des effets spéciaux, les tableaux vivants vous entraînent durant deux heures dans une aventure humaine inoubliable.
En cinq actes, les visiteurs du temps voyagent du printemps à l’automne 1720. Bourgeois, paysans, pêcheurs, gueux, marins.. partagent cette grande épopée marquée par des joies, des peurs, des rires et des larmes.
Combats sur terre et sur mer, scènes de liesse populaire, chants et danses ponctuent la vie peu ordinaire des gens de terre et de mer.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Klibi Sabri Photographies

Appel

Email