" LΣGΣИƉΣ "

Le petit matin laissait doucement place à la brume en cette douce semaine de septembre et la vie s’éveillait tranquillement sur l’étang du Vigeant, où nous arrivâmes la veille en soirée.
Je tendis l’oreille curieux de savoir si les loriots d’Europe étaient encore parmi nous en cette période reculée de l’été.
Rien ni fit, ils étaient vraisemblablement tous reparti vers l’Afrique tropicale, mais ce n’est qu’un au revoir…
Kroaaaak kroaaaak ! “ mon ami le héron poussa son petit cri de guerre en catastrophe annonçant son arrivée à d’éventuels squatteurs de son terrain de prédilection. Sa silhouette se dessina petit à petit au fur et à mesure qu’il traversait comme à son accoutumé le grand étang voilé par cette sublime brume matinale, lorsque l’eau est encore chaude et baigne dans la fraîcheur du matin.
Le héron se posa comme à son habitude sur l’autre rive en face de moi, pour rester immobile dans un premier temps et ensuite enchaîner ses succès et trophées de pêche.
Tout revint vite à la normale mis à part un groupe de geais venu perturber la quiétude des lieux se chamaillant ça et là quelques glands tombés des chênes qui formaient la lisière des bois avoisinants.
Soudain, le héron poussa son cri rauque en tendant la tête au ciel pour mieux observer cet intrus convoiteur venu subitement déchirer les brumes ! Je compris tout de suite que j’avais affaire là, à ma légende des lacs, Seigneurs des étangs et marais !
Le Balbuzard pêcheur !
Rapidement mais discrètement, je m’enfonçais dans les joncs, étalé au ras de l’eau, pâquerettes et orties coincées entre les dents, avec pour tout public quelques écrevisses qui semblaient se rassembler afin d’être au premier rang du spectacle !!!
D’un coup, je vis le rapace piquer du nez toutes griffes en avant plongeant à une vitesse folle vers la surface de l’eau. Il s’en suivit une immense gerbe d’eau qui venait témoigner d’un impact hyper violent ! Puis une silhouette emmargea des eaux brumeuses tel un phœnix sa proie entre ses serres. Il lui fallu à peine trois secondes entre les brumes pour repérer, plonger et repartir avec le premier gardon de sa journée…
Absorbé par ce spectacle, je m’aperçus plus tard que mon doigt, lui, était resté coincé sur le déclencheur, laissant quasi filmer la scène d’une saccade d’images séquentielles venant encore une fois immortaliser une scène rarement aussi bien observée du fait de sa proximité…
Légende “ !!!
Tel sera le titre de mon futur album, que je fini au présent même de ces quelques lignes d’écrire afin de vous emmener avec moi mes amis, pour une énième aventure en immersion totale au travers ces quelques images et écrit...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

" 3" "

" LΣGΣИƉΣ "

" Le dernier souffle "

" Le Seigneur des lacs "

" سبحانك يارب " " subhanak ya rabb "

" LΣGΣИƉΣ "

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Klibi Sabri Photographies / N° Siren : 512479650

Appel

Email