Website Translator:

Une semaine au domaine de Buttet

Le Bourget du lac, Savoie, France, Aout 2016

Belle découverte de cette partie sud du lac du Bourget, à l'étang des Aigrettes en ce petit matin d'été au ciel rougeoyant dès les premières lueurs de l'aube. Tout commença par cette petite promenade le long d'un petit bois à proximité du domaine du Buttet, où l'on entame le chemin par un petit pont de bois vêtu, surplombant un long cours d'eau, et où, un mignon Harle Bièvre vous interpelle de sa petite voix. Après m'être attardé sur ces jolies créatures pour en prendre quelques clichés, je m’enfonçais dans la partie arborée menant à l'observatoire public bâtit sur deux niveaux qui peut accepter une dizaine d'observateurs. Chemin faisant, je pris quelques clichés de ces petits êtres... habitants des bordures du sentier; une araignée vacant à ses occupations, une autre à longues pattes cherchant timidement les premiers rayons du soleil blottie sous une rampe. Puis l'arrivée des mésanges à longues queues dans un ballet volant vertigineux entre airs et branchages, pour rapidement se poser sur de frêles branches épineuses afin de se nourrir de leurs petites baies rougeâtres... Un décor enchanteresque ! Quelques dizaines de mètres plus tard, après avoir flané ça et là dans les recoins du petit bois, j'arrivais enfin aux premières marches de l'observatoire. Je marquais un temps d'arrêt, afin de laisser libre cours à mon imagination ! Quel décor allais-je découvrir? Quelles tonalités les lieux me réservaient-ils ? Je pouvais d'ores et déjà m'imaginer mille et une faune animant ces lieux magiques... "J'avais raison" me dis-je, tout en m' avançant sans tarder vers ce spectacle paradisiaque! De partout s'agitaient Tariers pâtres, grand Cormorans, Hérons cendrés, pourprés, garde-bœufs, grandes Aigrettes, Crabiers, Ibis Falcinelle et j'en oublie! Mais je vous laisse découvrir en images, la richesse de ces lieux splendides caressés par le jour levant, où l'aube révélatrice en couvait déjà les premiers balbutiements...

Klibi Sabri

Gare des Ramières Juil 2016.

Réserve naturelle des Ramières du Val de Drome
Gare des Ramières 

Après une première visite plus tôt dans la saison en ces lieux abritant les Aigrettes Garzettes, les Hérons cendrés ou encore les Bondrées Apivore, ainsi qu'une multitude d'espèces à plumes et les Castors d'Europe; j'ai pu enfin, faire la rencontre de ces magnifiques oiseaux rencontrés vingt ans auparavant sur les collines de la banlieu nord de Tunis... les Guêpiers d'Europe !
J'étais ravis de les retrouver en France... 
Après les avoir guetté deux jours durant par le hublo de mon camping car, j'en savais assez quant aux habitudes de ces derniers.
C'est ainsi, qu'en ce début de matiné, je décidais de me rendre vers la pépinière où ils avaient élu quartier général. Je m'en approchais à pas de loup trimbalant ma chaise, mon monopode et mon appareil jusqu'à l'ombre des pins qui surplombaient le chemin, puis ne bougais plus.
Les guêpiers s'élancaient du haut des fils électriques d'où ils étaient perchés pour fondre implacablement sur les guêpes bourdonnant au-dessus du champ. Un ballet incessant qui se terminait par leur retour sur leur perchoir la guêpe au bec et dont ils s'empressaient d'en briser le dard en donnant de brefs coups sur le fil électrique.

A présent, je vais vous raconter comment j'ai pu capturer dans ma boîte à images, mon ami Martin le pêcheur ...

J'avais déja repéré antérieurement un de ses nombreux perchoirs sur lequel j'avais pu prendre quelques clichés éloignés, mais selon la lumière du jour ses tonalités changeantes dues aux reflets métalliques bleutés de son beau manteau, faisaient que, coup sur coup, je n'obtenais jamais de photos qui me satisfaisais. Donc, le dernier jour alors que la route m'appelait vers d'autres contrées, j'ai eu l'idée d'aménager pour une future visite, une trouée dans les branchages d'un arbre à proximité de son perchoir.
Un mois plus tard, à peine réveillé en cette belle journée d'été , je me rendis donc à bicyclette à mon abris de fortune que je retrouvais 900 coups de pédales plus tard. J'avais prévu un état de siège en bonne et due forme.... Café, thé, Pêches et un morceau de pain en poche, j'entammais donc cette premiere heure d'attente sans voir ni plumes, ni entendre de Tii-Tiii sur son perchoir tant convoité par mon objectif Photo. Soudain, il fit son apparition, pour se poser pile là où je l'attendais.
Quel ne fut pas mon émotion en voyant ce Martin pêcheur au fond du tunel de mon objectif 600 millimètres... et clap clap clap... voici donc comment, avec beaucoup de patience, j'ai pu le photographier!
Bon visionnement ! 

 

Parc naturel régional de la Brenne Juillet 2016. " Etang de la Sous "

" Un visiteur à l'étang de la Sous "
C'est par un magnifique matin d'été que je me rendais à l'étang de la Sous, connu pour ses bruyantes mouettes rieuses à la saison de la nidification.
Après m’être bien garé sur le petit parking ou vraisemblablement j'étais le premier, bien tôt ce matin-là je me dirigeais donc vers cet endroit magnifique qui raisonnait encore dans ma tète depuis ma dernière visite du mois de mai. Quand j'ouvris la porte de l'observatoire, au terme d'un long couloir ou les yeux n'ont d'autre choix que de s'accoutumer à l’obscurité, quel n'était pas l'éclat au mille couleurs et tonalités qui me frappèrent émanant des petites lucarnes vitrées et qui laissait entrer de minces filets de soleil....
J'y étais bien pensais-je les oreilles matraquées de cris de Mouettes rieuses en ouvrant les fenêtres !
C'est alors que s'offrit à moi, un superbe spectacle, supervisé dans le ciel par un actif Busard des roseaux en quette de proies matinale, ou encore animé par un canard Colvert femelle sautant déséspérément du bout de ses pattes sur les épis balancées par la fraîche brise du matin, et une Guifette Moustac en quette de brindilles, pour curieusement consolider de façon un peu tardive, peut etre sa demeure...
Spectacle qui m'émerveillais mais qui me poussais à l'attention de ce qui pouvait bien encore se passer au-delà de cette belle toile de faune et de flore, dans cet univers paralelle, intemporellement bien lointaint de nos villes.
Deux heures plus tard environ, ne voilà- t'il pas qu'une bien frêle silhouette se dessinait par-dessus les roseaux, pour atterrir maladroitement sur une branche émergeant de l'étang. Je ne soupçonnais pas encore avant cet instant-là, que j'allais faire une sympathique rencontre avec cet oiseau de nature plutôt nocturne, mais qui était bien là m'affirmant le contraire...
Tantôt alerte, tantôt craintif ou encore curieux ou s'abreuvant de l'étang perché du haut de sa branche, il était évident qu'il visitait pour une première fois ces lieux, en en sondant attentivement les moindres parcelles environnantes.
Clap-clap-clap-clap 10 , 20, 100 , 150 clichés... le volet de mon appareil commençais sérieusement à s’inquiéter et sembla me rappeler à la raison, tout exité que j'était et mitraillant à tout va, ce magnifique jeune Bihoreau qui venait poser pour moi...
Bon visionnement

Parc naturel régional de la Brenne Juillet 2016. " Etang de Bellebouche "

Premiers envols à l'étang de Bellebouche en Brenne, Indre 1/07/16

C'est avec des battements de joie au cœur que je retrouvais l'étang de Bellebouche en ce premier juillet 2016, sous de beaux rayons de soleil, chose qui m'avait un peu manqué lors de la nidification du pluvieux mois de Mai...
À peine arrivés sur le parking avec notre camping-car, que je sortais déjà mon vélo de la soute. Et c'est le sac à dos plein de provisions pour la journée que je m'en allais pédalant énergiquement sur le chemin de l'observatoire numéro 3.
Quel bonheur...
Dix minutes plus loin, à l'approche de l'observatoire caché derrière les palissades, l'on entendait déjà les petits hérons, garzettes et autres natifs de cette belle nouvelle saison s'exprimer dans un tumulte de leur jeune voix. Une cacophonie hors du commun, que certes, l'on entend jamais dans nos villes polluées de bruits en tous genres.
Je me sentais enfin chez moi, dans les marais, parmi les couleuvres, les oiseaux et mammifères de nature sauvage... bref... parmi les miens !
À peine arrivé, je sautais donc de ma monture et grimpais la dizaine de marches en bois menant à l'observatoire niché entre les arbres cinq mètres plus haut et poussais délicatement la porte grinçante qui s'ouvrit sur un magnifique spectacle...
Hérons pourprés, Aigrettes garzettes, Bihoreau, Hérons garde-boeufs, grands Cormorans, tous étaient là ! Tel que je me l'imaginais... Ils étaient au rendez-vous!
J'étais bien arrivé au bon moment !
C'est donc entre les becquetées des Garzettes pas encore tout à fait autonomes, les premiers battements d'ailes pour certains récents natifs garde-bœufs et les premiers envols pour d'autres Pourprés, que je passais cette splendide journée ensoleillée.
Voici enfin, ces quelques clichés des premiers envols de l'étang de Bellebouche en Indre " le pays aux mille étangs ", que j'ai bien failli perdre à jamais suite au crash de mon disque dur ! Mais heureusement au bout d'une semaine de traitements divers et variés à l'issue incertaine, j'ai pu tout récupérer....
Bon visionnement
Klibi Sabri Photographies

 

Réserve naturelle nationale de Chérine, Mai 2016

"Le pays aux mille étangs " Étang de la Sous en Brenne (Indre)

Après avoir découvert l’étang de Bellebouche en pleine période de nidification des sublimes Hérons pourprés, je me suis intéressé aux étangs environnants et découvert près de la maison de la nature, ce splendide étang de la Sous, remplit de vie et peuplé en particulier de ces excellentes Mouettes rieuses, très dynamique et aux mille expressions la seconde…
Dans l’affût, pouvant accueillir plusieurs personnes, nous étions une bonne quinzaine de photographes, au coude à coude, tous avec des téléobjectifs à en faire fuir la faune à tout va et à qui mieux mieux.... L'ambiance était juste magique... on y reviendra!
Malgré la pluie, j'y ai trouvé mon bonheur et pu satisfaire ma fièvre de shooter encore et encore cette belle faune si riche et tout simplement naturelle... 
Dans un prochain album, je vous partagerai quelques clichés de l’étang Cistude, où j’ai eu beau chercher la bête en vain… j’y ai toutefois découvert, un magnifique environnement avec certains petits oiseaux que je n’avais pas encore vu…
KLIBI Sabri Photographies

Réserve naturelle nationale du marais d'Orx, Mai 2016

" Les terres noyées "

Après un mois de mars propice à la photographie, grâce au beau temps que j’ai eu aux marais d’Orx, me voici de retour dans cet excellent site d’observation animalier pour le mois de mai, car en effet, même si le beau temps était de la partie en mars, il me manquait la fameuse Spatule blanche, emblème de ces lieux magiques.
C’est donc en sautillant de journées pluvieuses en journées à demi ensoleillées, que je parviens le dernier jour, à prendre des clichés de ces beaux oiseaux miroitants sur l’eau au petit matin, là où lumière se confond avec couleurs, là ou nuages cotoient premiers rayons de soleil.
Pour cela, il faut se lever très tôt et se rendre aux points d’observations sans tarder, et surtout avant que le jour ne se lève et ne gagne cette course perpétuelle vers un spectacle aux mille couleurs et aux cent mille tonalités… spectacle que l’on ne voit souvent que dans nos rêves….

Parc naturel régional de la Brenne Mai 2016. " Etang de Bellebouche "

" Le pays aux mille étangs "
Rencontre en ce mois de mai avec le Héron pourpré dans la Brenne, département de l'Indre, qui avec plus de 3 000 étangs, est l'une des plus importantes zones humides continentales françaises, des lieux magiques ou les roselières de l’étang de Bellebouche, abritent une multitude d’especes d’Hérons, dont je suis partit à la découverte.
Je vous décrirais le Héron Pourpré, drôle d'oiseau fin et longiligne pouvant ateindre 90 cm de long et d'une envergure pouvant ateindre 150cm du bout de ses ailes .
Les yeux sont jaune clair et sa tête est ornée d'une calotte noire, l'arrière du cou étant brun roussâtre et blanc sur le devant avec des stries noires en approchant du haut de la poitrine qui s'orne de plumes plus longues à la saison des amours. Les pattes jaunes tirant vers l'orange lui permettent de marcher dans l'eau et la vase. Des doigts inhabituellement longs pour un héron lui permettent de marcher sur les vases molles, les feuilles flottantes et de se poser sur les buissons.
Je vous invite donc à mieux le visualiser en parcourant son album d'une centaine d'image, qu'il partage avec ses cousins les hérons Garde Boeufs, Bihereau et autres especes tel l'aigrette Garzette, le Cormoran, le Fuligule et Grebes hupées mais aussi avec le cliché d'un lapin, semblant converser avec un pigeon...

Bouzigues

" Terre des Huîtres " 
Un album sur l'incontournable Bouzigues et ses interminables tables à huîtres sur le bassin de Thau, où les pêcheurs simulent la marée en soulevant et replongeant les essaims de 173 huîtres cimentés par groupes de 3 le long de cordes les soutenant.
Une belle découverte de cet endroit de renommée mondiale, avec ses tables, ses rivages, ses magnifiques coucher de soleil et ses beaux chats habitants des lieux ...

Petite Camargue de l'étang de Berre

" Terres des eaux "

Découverte de la petite Camargue aux abords de Berre l'étang, une zone de nidification pour les Sternes noires à proximité de Saint Chamas
Le vent était de la partie ce matin de printemps ou je suis arrivé tôt... très tôt pour découvrir ce magnifique endroit ou les roselières et marais abritent une belle faune sauvage...

Un printemps aux vieux salins d'Hyères

" Les terres salées "
La plupart de ces photos ont était prise très tôt le matin sur le fil du jour, avec tout le respect possible de la nature, afin ne pas déranger la faune qui s'éveille doucement aux lueurs de l'aube, ce pourquoi elles peuvent paraître sombres pour certaines d'entre elles, qui ont était des clichés assez difficiles autant que fascinant à prendre: ( bruits dû aux iso, flou dû à la problématique ouverture du diaphragme / vitesse d’obturation ect.) , l’appareil utilisé est un Canon EOS 600D et l'objectif un Tamron 150 / 600 mm utilisé en photographie animalière par bien des passionnés, et qui, couplé à mon APS-C, me donne un confortable 960 mm... un vrais canon pour mon Canon .

Spécials remerciements à l'équipe professionnel des Vieux salins d'Hyères pour m'avoir permis de réaliser cet album du coeur meme du site, là ou personne ne va...

Un printemps calme de Camargue

" Terre de Soleil "
Découverte de la Camargue en ce début de printemps 2016, mais pas comme je me l'imaginais, en effet, je pensais plutôt à une terre sauvage avec une faune active et "dangeureuse"...

J'ai plutôt découvert un havre de paix, où, Taureaux, Chevaux, Flamants roses et autres espèces, vivent en harmonie avec Manades, Gardians, riziculteurs et fêtes Gitanes, et comment cela en serait-il autrement, au vu de la sérénité qui berce ces paysages s'étendant à l'infini... 

Sans doute n'y étais-je pas au bon moment :)

Réserve naturelle nationale du marais d'Orx, Mars 2016

" Les terres noyées "

 Un mois de Mars à la découverte de ce lieu splendide fréquenté par une multitude d'éspèces... Spatules blanches, hérons cendrés Milans noirs, Bécasseaux Standerling, Canards Chipeaux, et autres Foulques Macroule, Barges rousses, Gallinule Poule d'eau etc. figurent par ce mois de printemps, sur la liste des maitres des lieux . 

Hélas je n'ai eu qu'une breve apparition de la fameuse Spatule blanche (Platalea Leucorodia en Latin), embleme des marais d'Orx, puisqu'elles reviennent à peine en ce mois de Mars sur leur site de nidification...

Je reviendrais donc courant mois de Mai. ( voir l'album " Réserve naturelle nationale du marais d'Orx, Mai 2016 " )

Sur cet album, vous découvrirez les Carpes, qui elles aussi, sont en période d'accouplement, spectacle grandiose qui à lieu à la surface de l'eau, aux abords des roselières...

Lac du Salagou

" Les terres englouties "

Chemin du grand Vallat

" Sausset les pins "

Rédiger un commentaire

Commentaires

  • Robin Dominique (lundi, 01. août 2016 20:33)

    bel esthétisme

  • Sabri KLIBI (mardi, 02. août 2016 17:33)

    Merci beaucoup Dominique, ravis de t'avoir rencontré aux Marais du domaine de Buttet.
    Amitiés

  • Chardin (dimanche, 01. janvier 2017 17:24)

    Magnifique et beaux commentaires.
    M'autorises tu à l'ajouter à mes liens sur mon site.
    Cordialement.
    Michel

  • Klibi Sabri (samedi, 15. avril 2017 08:53)

    Bonjour Michel, merci à toi, oui avec plaisir,
    Amitiés photographiques

Veuillez entrer le code.
* Champs obligatoires
Carte pour la photo animalière
Carte pour la photo animalière
Version Google Hearth de la carte visible en 3D avec dénivelé, reliefs etc.
Carte pour la photo animalière.zip
Fichier compressé au format ZIP [444 Bytes]
Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Klibi Sabri Photographies

Appel

Email