Les terres noyées

 

 

 

 

 

 

 

Auto-portrait K.Sabri

Réserve naturelle nationale du marais d'Orx, Mars/Mai 2016.
Après un mois de mars propice à la photographie animalière, grâce au beau temps que j’ai eu aux marais d’Orx, me voici de retour dans cet excellent site d’observation d'oiseaux migrateurs pour le mois de mai, car en effet, même si le beau temps était de la partie en mars, il me manquait parmi mes prises de vues, la fameuse Spatule blanche, emblème de ces lieux magiques.
C’est donc en sautillant de journées pluvieuses en journées à demi ensoleillées, que je parviens le dernier jour, à prendre des clichés de ces beaux oiseaux miroitants sur l’eau au petit matin, là où lumière se confond avec couleurs, là ou nuages côtoient premiers rayons de soleil, miroitant de mille feux sur les eaux de ces marais... " Les terres noyées ".
C’est mitraillant fébrilement de cent-mille clichés ces étoiles des marais que je m’aperçu qu’une forme sombre figurait au milieu du troupeau, intrigué par l’affaire je zoomais sur mon écran, jusqu’à ce qu’un Héron cendré sans doute adopté par le groupe apparu sur cette belle ligne blanche... le front des Spatules blanches, belles et indulgentes occupantes des lieux!
Et " Flap-flap-flop-flap-flap...! " Au loin, dans l'aube naissante, un puis, plusieurs battements d'ailes percutants l'eau, venaient troubler la quiétude du petit matin, puis ce fut une volée d'ailes qui venait parsemer l'horizon, très bas à fleur d'eau, tel un nuages de paillettes scintillantes à la lueur des premiers rayons du soleil; c'était le départ des Canards chipeaux, qui, rapidement prenaient de l'altitude, s'envolant vers leur plan d'eau préféré où ils allaient passer leur journée.
Remis de leurs frayeurs, les échasses blanches et les Gravelots reprenaient leurs fouilles de leur patte tremblotante, faisant ainsi vibrer la vase immergée par les flots pour dégoter quelques prises dérangées dans leur sommeil.
losque je me retournais vers le soleil levant, il s'offrit à ma boîte à images, une scène éclatante de beauté, où les acteurs étaient deux échasses blanches. Elles semblaient se donner le baiser quelque secondes à peine sur un fond de toile romanesque, mais suffisamment longtemps pour que j'immortalise ce moment merveilleux que la nature mettait en scène sur ces terres noyées.
Plus au bord, à quelques mètres à peine de l’observatoire, s’affairaient Chevaliers, Canards et autres limicoles, semblant tous à l’unisson saluer le petit jour levant dans une symphonie suprême de lumières, couleurs et chants heureux... J‘étais comblé !
Ce fut un jour magique parmi tant d'autres aux marais d'Orx où, pour assister à ce ballet naturel il faut se lever très tôt et se rendre aux points d’observations sans tarder, mais surtout, avant que le jour ne se lève et ne gagne cette course perpétuelle vers un spectacle aux mille couleurs et aux cent mille tonalités… spectacle que l’on ne voit souvent que dans nos rêves….
Bon visionnement!

Canards chipeaux

Échasse blanche

Échasse blanche

Échasses blanches

Échasse blanche

Ragondin

Canards colverts

Echasses blanches

Spatules blanches & Héron cendré
Canards colverts

Fuligule milouin

Canards chipeaux

 
Spatule blanche
 
Canards chipeaux
 
Spatule blanche
 
Spatule blanche
 
Spatule blanche
 
Spatule blanche
 
Spatules blanches
 
Chevaliers Sylvain
 
Bécasseaux variables
 
Grand gravelot & Becasseaux variables
 
Becasseau Variable
 
Canards chipeaux
 
Spatule blanche
 
Spatule blanche
 
Spatules blanches
 
Canard chipeau
 

Chevalier

Spatule blanche
 
Spatules blanches
 
Spatule blanche
 
Spatule blanche
 
Canard colvert
 
Spatule blanche
 
Spatule blanche
 
Canards colvert
 
Canards colvert
 
Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Klibi Sabri Photographies

Appel

Email